Engagement

Engagement

by produweb

Introduction

Conscient d’avoir joué un rôle privilégié, ayant eu la chance d’observer la Terre depuis l’espace, Philippe Perrin revient changé de cette aventure, marqué par la gravité de la situation environnementale.

Il s’efforce depuis son retour sur terre de faire partager son témoignage et de sensibiliser les hommes à l’urgence du problème écologique. Loin d’un discours moralisateur, il en appelle à l’intelligence de l’être humain, à sa capacité d’invention, pour trouver de nouveaux modes de fonctionnement et de nouvelles sources d’énergie, plus respectueuses de l’environnement.

Par la technique, l’homme a bouleversé le cycle naturel de la planète et a détruit une partie de son propre écosystème. Cependant, ayant pu partir dans l’espace grâce au génie humain, Philippe Perrin croit aux vertus des hommes, à leur intelligence et leur rationalité, à la solidarité entre les peuples, à leur capacité à surmonter le défi de la technique qui leur est posé. Sans se laisser aller à l’utopie, il veut insuffler l’espoir de voir les hommes travailler main dans la main pour préserver leur environnement et sauvegarder ainsi leur propre cadre de vie.

Environnement

Extrait du film “Voler par-delà les nuages”, réalisé par Emma Baus en 2011

« La Terre est un vaisseau spatial… »

Marqué à jamais par cette expérience hors du commun, Philippe Perrin revient sur terre avec un sentiment d’urgence. En effet, ayant observé l’équilibre subtil de notre planète depuis l’espace, il entend transmettre un message de responsabilisation : l’homme par la pensée, par la technologie devient un acteur prépondérant de l’évolution de la vie sur terre et il en devient responsable. Il doit agir avec intelligence et discernement pour préserver son environnement. “La Terre est un vaisseau spatial et comme tout vaisseau spatial, elle est limitée en eau et en ressources”, tel est le credo du spationaute.

« Nous sommes tous des astronautes, mais nous ne le savons pas »

Avec le recul du spationaute couplé au pragmatisme de l’ingénieur, Philippe Perrin promeut la défense de l’environnement et le développement des énergies renouvelables en proposant des solutions concrètes : ainsi, il défend l’introduction de la voiture électrique, la sécurité nucléaire, la rationalisation de la filière bois, ou encore la promotion des bioénergies comme les carburants de deuxième génération à base de ligno-cellulose.

« L’heure n’est plus à la mesurette écologique mais à la révolution »

Persuadé que l’écologie ne doit pas être dogmatique, mais bien positive et réaliste, une évidence à la base de tout raisonnement, Philippe Perrin a salué le lancement du Grenelle de l’environnement en 2007 et soutenu de nombreuses initiatives, telles la Fondation GoodPlanet. « L’Ecologie est une chose trop sérieuse pour la laisser aux seuls écologistes, c’est notre combat à tous. »

Dans ses discours, Philippe Perrin appelle à anticiper sur la future rareté énergétique, en créant dès aujourd’hui les conditions du confort auquel aspire la société, par des moyens radicalement plus performants. « Cela demande des décisions franches et courageuses. L’heure n’est plus à la mesurette écologique mais à la révolution ». Animé par le même courage qui lui a permis de sortir dans l’espace, il se bat aujourd’hui pour la rationalisation de notre consommation énergétique.

Défense du savoir faire européen

«  En perdant notre ambition nous perdons notre richesse technologique économique ! »

De par son parcours et son expérience, Philippe Perrin connait le monde de l’industrie et la recherche. En plus d’être parti dans l’espace, il s’est beaucoup impliqué dans la recherche à très haut niveau. En effet, il a participé au développement de l’avion de chasse Mirage 2000-5, à la réalisation du programme A380, à la conception de l’A330 (voir la vidéo) ainsi que l’avion militaire A400M.

Son expertise a également été mise à contribution sur le programme NASA X-38 CRV (Crew Return Vehicle) ou encore sur l’Airbus Zéro-G.

A son retour sur terre, il participe activement à la mise au point du véhicule automatique de transfert européen, ou « Automated Transfer Vehicle », un vaisseau cargo spatial développé pour ravitailler ISS, qui, pour la première fois dans l’histoire spatiale européenne, est capable de s’arrimer automatiquement, sans équipage humain, à la station. Ce véhicule, véritable bijou de technologie, est contrôlé depuis le site du CNES à Toulouse. (en savoir plus sur l’ATV)

Aujourd’hui pilote d’essais chez Airbus à Toulouse, Philippe Perrin est au cœur du processus industriel européen. Il participe au savoir-faire aéronautique et apporte son expérience à l’histoire spatiale européenne. Conscient de l’importance de la recherche dans ce secteur, il s’efforce de promouvoir les retombées technologiques du spatial, d’ailleurs au cœur de la problématique environnementale (smart grids, panneaux solaires, piles à combustibles…).

Face à la montée en puissance de pays concurrents, Philippe Perrin appelle l’Europe à conserver ses atouts et à tendre vers l’excellence industrielle : « en perdant notre ambition nous perdons notre richesse technologique économique »

Engagement Public

entretien paru dans M

Avec ses multiples casquettes d’expert, de spationaute, d’ingénieur, de pilote, d’homme du sud ouest, Philippe Perrin s’investit davantage pour porter son message dans le débat public. Toujours tourné vers l’action et la promotion d’un développement durable, il s’engage d’abord avec la Députée européenne Christine de Veyrac pour les élections cantonales en 2011, puis aux côtés de Laurence Massat Guiraud-Chaumeil pour les élections législatives de mai 2012. Solidement ancré dans le paysage local, il entend mettre à profit son expérience et son expertise pour trouver des solutions concrètes. Il développe ainsi sur Toulouse l’image d’une démarche environnementale pragmatique et non partisane.

Aujourd’hui, Philippe Perrin souhaite mettre son expérience  industrielle d’exception et sa vision écologique au profit du projet européen. C’est pourquoi, en novembre 2016, il se déclare candidat à l’élection européenne de mai 2019, pour porter les couleurs de Toulouse et de la France.

Directement concerné par le sujet, il promeut une industrie de pointe, performante et intelligente, capable de trouver aujourd’hui les ressources pour s’adapter à la nouvelle donne environnementale et assurer son avenir tout en restant compétitive.

Son expérience à l’Agence Spatiale Européenne (ESA) et sa carrière actuelle de pilote d’essais chez l’avionneur Airbus lui donnent le goût de l’Europe. Habitué à travailler avec des personnes de nationalités diverses, il est attaché à l’amitié entre les peuples et prône des solutions à l’échelle du continent : il soutient une politique spatiale européenne, une taxe carbone au niveau européen, une politique environnementale européenne, tout en souhaitant une excellence industrielle européenne.

Partage de son expérience

« Cessons de fuir nos responsabilités, ayons le courage de faire face aux défis de notre temps »

Dès son retour sur Terre, Philippe Perrin est animé d’un fervent désir de faire partager son expérience à tous. Conscient d’avoir joué un rôle privilégié, il transmet son témoignage à travers de nombreuses conférences, particulièrement devant des jeunes. Il intervient régulièrement dans les écoles et dans les universités où son réalisme et sa simplicité sont appréciés. Fin conférencier, il ne cesse de s’exprimer lors de rencontres, de débats, d’émissions télévisées, avec le même entrain et la même envie de partage.

Déjà engagé au niveau associatif, parrain du Secours Populaire, Philippe Perrin s’implique toujours plus. Tourné vers l’avenir et attaché à la transmission du savoir entre les générations, il veut être un relais auprès des jeunes, en se faisant l’apôtre du travail, de la persévérance, du courage. Il exhorte les jeunes à poursuivre leurs rêves, à voir loin, et à donner le meilleur d’eux-mêmes. Il place les jeunes devant le défi qui les attend, le défi de la technique : si la technique a bouleversé le cycle naturel de la Terre, c’est également par la technique que l’homme saura trouver des solutions. Loin du discours moralisateur et alarmiste, lui qui est lui même à la pointe de la technologie aéronautique et spatiale, il veut incarner l’espoir que les hommes peuvent agir avec discernement et rationalité.

Top